Christian Venries, maire de Saint Cirgues, une petite commune d’Occitanie, a fait une intervention remarquée lors du débat de Souillac, ce 18 janvier. Selon le témoignage incendiaire du maire de Grabels, ce fut le seul moment « sans filtre » de ce pseudo débat. 

Il reproche à Macron de stigmatiser les plus faibles, tant par ses mots (fainéants, cyniques, extrêmes, illettrés…) que par sa politique. 
Il explique qu’il est aussi travailleur social, et décrit la misère des personnes qu’il accompagne. 

La réponse de Macron est d’une mauvaise foi affligeante: il prétend que tous ces mots ont été sortis de leur contexte… Des insultes sorties de leur contexte? Il nous prend vraiment pour des lapins de 6 semaines…

La conclusion de ce maire courageux est sans appel: « Nous ne jouerons pas les pompiers de service, d’autant plus que l’Etat nous a piqué le camion, la lance à incendie et nous a coupé l’eau. »  



Suivant ➜

Commentaires

commentaires