Le 17 Juillet 2018, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez (Parti Socialiste Ouvrier) a annoncé la création d’un nouvel impôt sur les banques, dont l’objectif sera de financer les retraites. 
Le déficit de la sécurité sociale est actuellement de 27,4 milliards d’Euros en Espagne. Ce déficit est essentiellement du au paiement des retraites (comme dans beaucoup de pays d’Europe, la population espagnole vieillit, et la natalité baisse).

Face à cette situation, Pedro Sanchez a décidé de taxer le monde de la finance. Il n’a pas donné de détail sur ce nouvel impôt…
Rappelons qu’en Décembre, il a annoncé une hausse du SMIC de 22% en 2019
L’Espagne aurait-elle trouvé un « dirigeant » digne de ce nom?


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments